Vigilance Femmes victimes de violence : « Porteurs de paroles »

mardi 31 mars

Nous vous transmettons une communication de Mme Annie Le Houérou, déléguée départementale aux droits des femmes 22 :

En cette période particulière de confinement, les victimes de violences conjugales sont particulièrement vulnérables.
Plus que jamais la mobilisation de l’ensemble du corps social en soutien des victimes est nécessaire.

Un nouveau dispositif de proximité a été mis en place en Ile et Vilaine et est élargi au ressort des tribunaux de Saint-Malo et de Saint-Brieuc : les « Porteurs de paroles »

Ce dispositif est complémentaire des outils déjà disponibles.

Il s’agit, pour le primo-confident (proche, voisin, professionnel...), de pouvoir aider concrètement une victime, en transmettant, avec son accord, quelques informations sur la situation à des professionnels spécialisés et en capacité d’aller vers cette victime pour confidentiellement l’écouter, l’accompagner, la conseiller ou lui proposer un rendez-vous pour une plainte, en fonction du choix et des besoins de celle-ci.

Une fiche recto-verso disponible ici au format OpenDocument et ici au format PDF, permet la transmission des informations aux parquets de Saint-Brieuc et de Saint-Malo.

Elle est à renseigner et à adresser (préférentiellement par mail) au parquet de Saint-Malo ou de Saint-Brieuc :

pr.tgi-st-brieuc justice.fr pour le ressort du tribunal de Saint-Brieuc

pr.tgi-st-malo justice.fr pour le ressort du tribunal de Saint-Malo

qui assureront l’orientation vers l’interlocuteur choisi par la victime (association spécialisée, avocat ou service de police et de gendarmerie).

Ce dispositif permettra de faciliter le recueil de leurs paroles en permettant aux acteurs spécialisés de se mobiliser et d’aller vers elles.

Merci de transmettre le plus largement.
N’hésitez pas à me faire part de vos observations.


Documents joints

OpenDocument Text - 1.6 Mo

PDF - 703.2 ko