Turquie : communiqués MMF Turquie et KJA

dimanche 27 novembre 2016

Aujourd’hui, en Turquie la population est confrontée à un régime violent antidémocratique qui s’attaque aux droits fondamentaux des êtres humains. Les femmes paient un lourd tribut face à ce régime mais continuent à se battre avec courage et détermination. Voici quelques informations reçues de la part de nos amies de la marche mondiale en Turquie. Il est important de relayer toutes ces informations afin de montrer notre solidarité à leur égard.

Nous vous proposons aussi ces lectures de textes d’Asli Erdogan journaliste emprisonnée, proposée par la ligue des droits de l’homme.

Le 25 novembre est la journée internationale de lutte pour l’élimination des violences à l’égard des femmes. Nous constatons que ce combat est plus que jamais d’actualité.

Mobilisons nous partout où c’est possible - Diffusons nos informations le plus largement possible.

La Maison des Femmes.22

PDF - 532.7 ko
textes_Asli_Erdogan_nov.2016

Communiqués de la Marche Mondiale des Femmes de Turquie et du Kongreya Jinen Azad Domisyon a Diplomasi (Congrés des femmes libres)


WORLD MARCH OF WOMEN COORDINATION OF TURKEY

MARCHE MONDIALE DES FEMMES - COORDINATION DE TURQUIE

Communiqué de presse
Ankara, le 13 novembre 2016

Nous resterons en marche jusqu’à ce que nous soyons toutes libres !

KJA (Le Congrès des Femmes Libres), VAKAD (Van Women’s Association), Rainbow Women’s Association, Selis Women’s Association, Muş Women’s Roof, Bursa Panayır Women’s Solidarity Association, Adıyaman Women’s Life Association and Ceren Women’s Associations, ainsi que 370 autres associations ont été fermées sous prétexte d’état d’urgence, le jour où se tenait la réunion de la Coordination de la MMF de Turquie.

La fermeture des associations de femmes, dans cette période de violences envers les femmes, où l’escalade des viols, du harcèlement sexuel est en constante croissance, sans qu’aucune mesure n’ait été prise pour contrer ces agissements, est une attaque directe contre les femmes, c’est une usurpation des acquis et du travail du Mouvement des Femmes.

L’état d’urgence et les mesures législatives par délégation doivent cesser immédiatement et la vie démocratique être réinstallée d’urgence.

Nous appelons toutes les femmes à se lever pour exprimer leur solidarité et leur sororité, ainsi que leur opposition à cet horrible régime, machiste et coercitif.

Notre Marche Mondiale des Femmes est irrépressible.

La Coordination Turque de la MMF.


Communiqué Kongreya Jinen Azad Domisyon a Diplomasi

Chères femmes, chères amies,

Le 12 novembre 2016 à 8h30 du matin, les forces de sécurité de l’État turque ont encerclé les locaux de KJA (le Congrès des femmes libres) à Diyarbakir et, à 11h, sur la base d’un article du décret statutaire de l’État d’Urgence, le Ministère de l’Intérieur turque à suspendu les activités de KJA, a posé des scellés et fermé ses locaux.

KJA a été attaqué 4 fois, par les forces de police turque durant les 6 derniers mois. Lors de la dernière attaque, les livres d’inscription de ses membres, les comptes-rendus et listes des décisions ont été saisis.

Ces attaques ne nous décourageront pas ! Nous sommes dans les luttes pour la liberté des femmes depuis 40 ans. Avec notre programme démocratique, écologique et de libération des femmes, nous les femmes, avons une forte présence dans toutes les sphères de la vie, dans chaque maison, dans chaque village, dans chaque ville.

Nous savons "par cœur" que lorsque la brutale mentalité des mâles dominants attaque la lutte des femmes c’est parce qu’ils se sentent menacés. Eh oui, mâles dominants de l’AKP, vous devez effectivement vous sentir menacés par nous. Nous appartenons à la tradition de lutte des femmes, telles que Sakine Cansiz - massacrée à Paris en 2013 - qui ont résisté au coup d’état fasciste du 12 septembre 1980. Vous n’arriverez jamais à nous confiner dans nos foyers. Vous n’arriverez pas à supprimer nos luttes en fermant les locaux de KJA.

Les scellés des locaux du KJA, ce sont des scellés noirs de honte et de disgrâce, installés par le AKP d’Erdogan sur l’histoire politique de la Turquie.

KJ ne reculera pas ! Maintenant, nous sommes en colère et encore plus organisées qu’hier. Nous faisons la promesse à notre peuple qui a payé un prix énorme, à toutes les femmes, que nous allons continuer la résistance avec une détermination plus grande et plus rapide.

En solidarité,

Femmes, liberté, vie.